Langue
Français

apport proteine chez le sportifde force

besoins en protéines chez les sportifs de force
 

L'exercice de force entraîne une augmentation de la dégradation des protéines musculaires durant l'activité mais favorise la construction musculaire après l'exercice.

En apportant des acides aminés ou des protéines rapides, juste après l'effort, on favorise la construction musculaire et cet effet dépend de la dose de protéines disponibles à ce moment.

Ce phénomène a cepandant une limite :il existe un seuil optimal et un seuil au dela duquel l'apport en protéines sera inutile.

Il faut savoir que l'augmentation de la masse musculaire ne peut se faire qu'en présence d'insuline: l'apport de glucides sera donc important si l'on recherche une augmentation de la masse musculaire.

Les fibres musculaires ne sont pas les seules à bénéficier de la construction protéique: il existe également un augmentation des protéines dites "fonctionnelles" et , notamment des hormones anabolisantes (hormone de croissance, IGF-1).

Si l'on poursuit un objectif de développement musculaire, un apport protéique combiné à un apport de glucides est conseillé dans la proportion 75% proteines, 25% glucides, à prendre juste après l'effort.

A noter: une dose supérieure à 3,5 g/kg et par jour en protéines (en comptant les protéines de l'alimentation) est inutile et ne sera pas plus efficace.

La quantité de protéines devra être adaptée à la fréquence et l'intensité de l'effort.

On estime que des apports en protéines (alimentation comprise) de 1,8 à 2 g/ kg de poids corporel /jour couvrent majoritairement les besoins, des pics à 3 g/kg et par jour pourront être atteints en cas d'extrême intensité et sur des temps limités
.


 

100% Satisfait
Paiement sécurisé
Livraison rapide 48h*en jours ouvrés
Frais de port offertsà partir de 75 €
Newsletter
Recevoir les offres et nouveautés Je m'abonne
Je me désabonne
Site réalisé avec PowerBoutique - logiciel pour créer un site